Expositions 

8ème salon de la caricature et du dessin de presse, du 15 au 24 novembre 2019

 

Le Poinçonnet : Papiers d'actu rend hommage au caricaturiste Maurice Tournade

 

Publié le 02/11/2019

 

Le Poinçonnet. Le Salon du dessin de presse, qui aura lieu du 15 au 17 novembre, consacre une exposition à l’ancien journaliste et caricaturiste. Une centaine de dessins seront présentés.

 

Il était difficile de refuser. Frédéric Tournade, fils de Maurice Tournade a le sourire. Pour sa huitième édition, le salon de presse et de la caricature Papiers d’actu, organisé du 15 au 17 novembre, rendra hommage à son père. Journaliste et caricaturiste, le natif de Saint-Martin-le-Beau (Indre-et-Loire) a dessiné pendant trente ans (de 1959 à 1989) dans les colonnes de La Nouvelle République.
« On s’est rendu compte qu’il n’avait pas eu d’exposition dans la région, explique Jean Petitprêtre, le maire du Poinçonnet. Le salon est une bonne occasion de montrer son travail au public. »
5.000 dessins en réserve

Décédé en 2014, Maurice Tournade a laissé derrière lui de nombreux dessins que sa femme Colette et ses deux fils ont précieusement gardé. « Madame Tournade et ses enfants ont été favorables à une exposition dès le début »,poursuit le maire.
A commencer ensuite un long travail de tri pour Frédéric, un de ses deux fils. « On avait conservé dans nos archives plus de 5.000 dessins, précise-t-il. Il fallait sélectionner ceux qui pourront être compris par le public. L’humour a changé et certains dessins peuvent être perçus aujourd’hui comme trop provocants. »
Du général de Gaulle à Jacques Chirac, de nombreux présidents et personnalités politiques sont passés sous les traits du talentueux dessinateur. « Il aimait traiter les sujets d’actualité », confirme son fils. Au total, une centaine de dessins ont été sélectionnés pour l’exposition qui sera visible dans la salle du conseil de l’hôtel de ville, du 15 au 24 novembre.
« On a fait ça par thème, poursuit Frédéric Tournade. C’est très axé sur les personnalités politiques et les grands événements qui se sont déroulés en France comme l’arrivée de la pilule ou les grèves. » Mais le dessinateur ne se cantonnait pas seulement à la politique. Ses crayons ont également croqué le sport et les célébrités. « Un de ses talents, c’était de faire des caricatures de tout le monde »,assure Frédéric Tournade.

Retour en images sur l'inauguration
en présence de M.Jean Petitprêtre,
maire du Poinçonnet, Colette Tournade et sa famille

Le Poinçonnet : les Tournade réunis pour fêter Maurice au salon Papiers d'Actu

Publié le 17/11/2019 

 

La famille de l’ancien dessinateur de la NR était présente hier, lors de l’inauguration de l’exposition qui lui est consacrée. Un moment d’émotion qui a réuni plusieurs générations. Mon mari aurait été heureux. Dessinateur et caricaturiste dans les colonnes de La Nouvelle République de 1959 à 1989, Maurice Tournade était hier à l’honneur au salon Papiers d’Actu. Jusqu’au 24 novembre, une exposition réunissant une centaine de ses œuvres met en lumière le travail de l’homme, disparu en 2014. « C’est émouvant de voir toutes ces années de dessin qui ont marqué notre vie, commence Colette, la femme du dessinateur.

 

Lors de l’affaire Marie Besnard, La Nouvelle République lui a demandé d’aller couvrir le procès et il est ensuite resté au journal. » En trente ans et environ cinq mille dessins, Maurice Tournade « a marqué notre région », estime pour sa part Jean Petitprêtre. L’homme politique qui vit sa dernière édition du salon de presse et de la caricature en tant que maire du Poinçonnet ne cachait pas son plaisir au moment d’inaugurer l’exposition. « On connaissait votre mari à travers son coup de crayon, dit-il en s’adressant à Colette Tournade. C’est une très, très belle exposition, le film de la cinquième République, qui nous rappelle notre histoire. » Sport, politique ou faits de société : Maurice Tournade est connu pour « son trait rond et bienveillant » ou « sa finesse dans le traitement de l’actualité ».

 

Dessins originaux sélectionnés par ses fils Pourtant, le dessin n’était pas sa vocation première. « Il était d’abord critique musical, précise Colette Tournade. Il aimait le contact avec les artistes. À la base, il n’aimait pas forcément dessiner. Ce qui lui plaisait, c’était de prendre des notes sur les gens qu’il croisait. Il arrivait facilement à retranscrire les détails dans ses caricatures. » Charles De Gaulle, François Mitterrand ou encore Raymond Poulidor : tous sont reconnaissables au premier coup d’œil. Connu pour sa rubrique « La semaine de Tournade » lorsqu’il travaillait pour la NR, le natif d’Indre-et-Loire travaillait dans l’urgence. Il n’était pas rare que le vendredi, on l’enferme dans son bureau. « Souvent, le vendredi était très tendu. À 14 h, il n’avait seulement qu’une brève idée de ce qu’il allait faire alors qu’il devait rendre son travail pour 18 h », continue sa femme.

 

Une exposition riche et variée avec des dessins originaux, soigneusement triés et sélectionnés par ses fils, Frédéric et Hervé. Mais histoire de faire de ce jour un événement particulier, outre sa femme et ses deux fils, plusieurs membres de la famille du journaliste étaient également présents. « C’est une attention inattendue mais très touchante, résume Colette Tournade. Il aurait été content de voir que son travail est reconnu, même trente ans après la fin de sa carrière. Les gens se souviennent toujours de la semaine de Tournade. » Une belle reconnaissance pour celui qui se qualifiait de « caricaturiste par accident ». Le salon fermera ses portes ce soir, à 18 h. 

 

Louis-Bertrand BRUTIN Journaliste

© 2015 by F.TOURNADE / created with Wix.com